21 Mars 2019

Mission

Argos est un système unique de localisation et de collecte de données par satellite dédié à l’étude et à la protection de l’environnement. C'est une collaboration franco-américaine créée en 1978 entre le CNES, la NASA (Agence Spatiale Américaine), et la NOAA (agence américaine d'observation océanique et atmosphérique).

L’organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques Eumatsat a ensuite rejoint le programme en 2006, suivie par l’agence spatiale indienne ISRO en 2007. Aujourd’hui, le CNES est toujours l’architecte du système et le maître d’œuvre pour les équipements spatiaux et les stations au sol.

En 1986, le CNES a créé une filiale, CLS, qui assure depuis l’exploitation opérationnelle du système Argos pour ses utilisateurs.

Les balises Argos ont plusieurs applications :

  • Comprendre les changements climatiques
  • Améliorer les prévisions océaniques et météorologiques
  • Protéger la biodiversité
  • Assurer la santé publique et le bien-être des populations
  • Superviser les ressources en eau
  • Gérer et protéger les ressources marines
  • Suivre les courses de randonneurs et de voiliers
  • Améliorer la sécurité maritime

Voici comment fonctionne le système Argos :

22 000 balises sont aujourd’hui déployées dans le monde entier. Alimentées par une batterie ou par énergie solaire, elles envoient des données à intervalles réguliers aux instruments d’Argos, à bord de sept satellites qui orbitent à 850 kilomètres d’altitude. L’information collectée par les satellites est ensuite téléchargée par environ soixante stations qui transmettent aux deux centres de traitement. Localisés à Toulouse et à Washington DC, ces centres analysent les données et les livrent à leurs utilisateurs (communauté scientifique, gouvernements, industries, etc.)